Le Colorado s’apprête à voter pour interdire l’esclavage, en 2018

Le vote aura lieu en même temps que les élections de mi-mandat.

© Photo by Andy Cross/The Denver Post

Le 6 novembre prochain, les Américains sont appelés aux urnes pour les élections de mi-mandat, dites "mid-terms". À cette occasion, les citoyens du Colorado devront également se prononcer sur un autre sujet, rapporte le Wall Street Journal : la modification de la Constitution de leur État.

En 1865, les États-Unis abolissaient l’esclavage avec l’adoption du 13e amendement. Pourtant, le Colorado autorise encore le recours à l’esclavage et la "servitude involontaire" puisqu’il subsiste un amendement dans la constitution fédérale qui les admet dans le cas où il faudrait punir "d’un crime pour lequel le coupable aura été dûment condamné".

Cela permet notamment de faire travailler les détenus gratuitement ou pour un salaire excessivement bas. Et vingt-deux autres États sont dans le même cas. Du 21 août au 9 septembre dernier, les détenus de dix-sept états américains étaient en grève. Ces prisonniers demandaient la "fin immédiate de l’esclavage en prison".

Si les votants en décident ainsi, la Constitution du Colorado stipulera alors qu’"il ne saurait y avoir dans cet État d’esclavage ou de servitude involontaire", rapporte BFM. Comme le rappellent Les Échos, un vote avait eu lieu sur la même question en 2016 et le changement avait alors été rejeté.