Un professeur appelle l’Élysée 195 fois en 24 heures pour dire tout le mal qu’il pense d’Emmanuel Macron

"Macron, y’a le téléphon qui son, et y’a jamais person qui y répond…"

©RyanJLane via Getty Images

195 : c’est le nombre d’appels passés en seulement 24 heures par un homme au standard du palais de l’Élysée. Ce qui fait tout de même 8 appels par heure et plus d’un toutes les dix minutes. Une véritable obsession, donc.

Il n’aime pas la politique d’Emmanuel Macron et tient à le faire le savoir. Visiblement décidé à faire passer son message, l’homme, professeur de musique et père de famille, a poursuivi sa vindicte sans relâche, rappelant encore et encore le secrétariat de la présidence pour témoigner de son opposition à la politique du chef d’État.

D’après France Bleu, l’homme, âgé de 38 ans, a pour habitude de nourrir diverses obsessions et aurait par le passé déjà harcelé des administrations et un directeur de la police nationale. Il aurait avancé le fait qu'"exprimer son mécontentement est un droit légitime en démocratie".

Rapidement identifié après le dépôt d’une plainte, il a été placé en garde à vue à Annecy lundi 22 octobre et devrait être jugé en janvier prochain. La peine encourue pour harcèlement téléphonique est d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende. Il peut néanmoins écoper d’un sursis avec mise à l’épreuve, engendrant des soins obligatoires.