Violences, accidents, suicides… un décès sur 20 dans le monde est causé par l’alcool

Trois millions de personnes meurent chaque année à cause de l’alcool.

(© Adermark Media via Getty Images)

Actes violents, suicides, accidents de la route, malaises cardio-vasculaires… les dommages causés par l’alcool prennent de nombreuses formes. Le 21 septembre, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé que la boisson était à l’origine de 3 millions de morts chaque année. En d’autres termes, il est responsable d’un décès sur vingt.

"L’alcool fait donc plus de morts que le VIH, la tuberculose et la violence réunis", souligne 20 Minutes.

Les hommes sont particulièrement touchés : ils représentent les trois quarts de ces décès. Dans près de 30 % des cas, la consommation d’alcool a provoqué des accidents de la route, des suicides ou des violences ayant entraîné la mort. Viennent ensuite les troubles digestifs (21 %) et les maladies cardiovasculaires (19 %).

Maladies infectieuses, troubles mentaux, cancers… l’alcool est également à l’origine de plus de 200 maladies. Il y a un mois, une étude tordait le cou à l’idée selon laquelle un verre d’alcool par jour était bon pour la santé – faux et archi faux : toute consommation d’alcool est nocive.

Selon cette étude, les Européens ont plus que les autres un problème avec la boisson. Le Vieux Continent détient le record de consommation par habitant, malgré le fait que celle-ci ait diminué de 10 % ces huit dernières années. Alors que 44 % des Européens âgés de 15 à 19 ans sont des buveurs réguliers, ce pourcentage descend à 27 % dans le reste du monde.

En tout, le monde compte 2,3 milliards de buveurs, un chiffre qui devrait augmenter dans les années à venir, selon les pronostics de l’OMS. L’organisation établit un lien entre la consommation d’alcool et les revenus d’un pays. Certains pays d’Asie du Sud-Est ou d’Amérique pourraient ainsi voir leur consommation s’envoler.