Allemagne : un concert contre la xénophobie rassemble plus de 50 000 personnes

"Il est très important que nous arrêtions ce mouvement tant que c’est encore une boule de neige".

© REUTERS/Hannibal Hanschke

Du rock pour lutter contre la xénophobie : lundi 3 septembre au soir, un grand concert gratuit a réuni plus de 50 000 personnes à Chemnitz, en Allemagne. L’objectif de la mobilisation pour ses organisateurs, faire en sorte que les habitants de la ville "ne se sentent pas seuls" face à l’extrême droite, rapporte Le Monde.

La semaine dernière, des débordements xénophobes ont eu lieu dans cette ville de l’ouest de l’Allemagne. Des groupes d’extrême droite s’y sont rassemblés pour protester contre la politique migratoire d’Angela Merkel, faisant de Chemnitz le foyer d’affrontements idéologiques à l’insu de sa population. La mort d’un Allemand de 35 ans, dont le meurtrier présumé est un immigré, avait mis le feu aux poudres.

La chancelière allemande Angela Merkel a dénoncé une "chasse aux étrangers", qui a fait plusieurs blessés. "Il est très important que nous arrêtions ce mouvement tant que c’est encore une boule de neige et avant que cela ne devienne une avalanche", a expliqué Campino, le chanteur du groupe allemand Die Toten Hosen, qui a pris part à la mobilisation en se produisant sur scène.

En juin dernier déjà, 70 000 Allemands s’étaient mobilisés contre le parti d’extrême droite AfD. La DJ La Fraîcheur était présente et avait raconté au micro de Konbini News l’exaltation collective qui avait uni les gens pour protester contre la xénophobie.