Après s’être réjoui de "la victoire de l’Afrique" à la Coupe du monde, Trevor Noah s’explique

Les propos de Trevor Noah au lendemain de la victoire des Bleus avaient provoqué une vague de réactions indignées, y compris de la part de l’ambassadeur français, Gérard Araud.

Mardi 17 juillet, dans son émission The Daily Show, l’humoriste Trevor Noah avait réalisé un sketch pour se réjouir de la "victoire de l’Afrique" au mondial de football en déclarant : "Je suis tellement content ! L’Afrique a gagné la Coupe du monde !".

Après la diffusion de cette séquence, les critiques ont fusé, beaucoup accusant le présentateur, d’origine sud-africaine, de faire preuve de racisme. Ce dernier a même reçu une lettre de l’ambassadeur français aux États-Unis, Gérard Araud, lui faisant part de son indignation :

"Une grande majorité des joueurs (tous sauf deux) sont nés en France, ils ont été élevés en France, ils ont appris à jouer au foot en France, ce sont des citoyens français.

Ils sont fiers de leur pays : la France. Les origines riches et variées de ces joueurs sont le reflet de la diversité de la France."

Et d’ajouter : "en les qualifiant d’équipe africaine, vous semblez nier leur identité française. Et ça, même pour plaisanter, légitime l’idéologie qui clame qu’être blanc est la seule définition de la nationalité française."

"S’il avait fait tomber le bébé, c’est l’Africain qui aurait fait tomber le bébé !"

Forcé de s’expliquer, Trevor Noah est revenu sur ses propos dans son émission du mercredi 18 juillet. En premier lieu, il a ironisé et tourné en dérision ses détracteurs en déclarant : "J’aurais pu dire qu’ils étaient Scandinaves, ça aurait été moins vrai". Puis il a expliqué : "Quand je dis que [les joueurs de l’équipe de France] sont Africains, je ne dis pas ça pour leur enlever leur identité française, mais pour les inclure dans mon africanité."

S’il a concédé "comprendre les arguments de l’ambassadeur parce que certains utilisent ces arguments pour chier sur l’identité française", il a ensuite évoqué l’histoire de Mamoudou Gassama, le jeune homme qui avait sauvé un enfant en escaladant un immeuble pour critiquer les Français, qui selon lui, auraient un mode de fonctionnement du type "deux poids deux mesures" :

"Quand ces migrants sont sans emploi, quand ils commettent un crime ou qu’ils sont considérés comme peu recommandables, alors on parle d’eux comme de migrants africains. Mais quand leurs enfants gagnent une Coupe du monde pour la France, il ne faudrait parler d’eux que comme des Français."

Devenu un héros, Mamoudou Gassama avait obtenu la nationalité française ainsi qu’une promesse d’embauche auprès de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Un exemple utilisé par Trevor Noah pour critiquer et pointer du doigt une certaine ambivalence :

"Quand il était au sol c’était un Africain. Mais quand il a escaladé l’immeuble et sauvé l’enfant, c’était un Français.

S’il avait fait tomber le bébé, c’est l’Africain qui aurait fait tomber le bébé !"

Puis, Trevor Noah a conclu en expliquant que c’était une manière de dire aux joueurs : "Je vous vois, mes frères Français d’origine africaine !" et de faire comprendre que les joueurs pouvaient être "Français et Africains en même temps".