Crise au Kasaï : voici ce que vos dons vont permettre de réaliser

Plus de 7 000 enfants, dont près de 3 000 en danger de mort imminente, vont pouvoir bénéficier d’une aide d’urgence.

21 171. C’est le nombre de personnes frappées par la crise humanitaire au Kasaï qui vont bénéficier d’une aide d’urgence grâce à vos dons et à votre mobilisation sans précédent. Ouverte le 10 mai, la campagne de financement lancé par Konbini news au profit de l’ONG française Action contre la faim (ACF) touche aujourd’hui à sa fin.

En moins de deux mois, près de 540 000 euros ont été récoltés pour assister la population de cette province de la République démocratique du Congo ravagée par les conflits et la faim.

Hugo Clément et Clément Brelet s’y étaient rendus en avril dernier, pour un reportage sur ce drame dont on ne parle que trop peu. Konbini news et ACF s’engagent aujourd’hui à faire toute la transparence sur la manière dont ces fonds vont être utilisés sur le terrain.

Plus de 7 000 enfants pris en charge

Vos dons et votre mobilisation vont permettre de sauver des milliers de vies. Ils vont aussi permettre d’apporter une prise en charge de personnes jusque-là sans accès à l’aide humanitaire.

Avec cet argent, ACF va pouvoir soutenir dès le 1er juillet cinq aires de santé supplémentaires (contre quatre actuellement ouvertes dans la province du Kasaï), dans la zone de Kalonda Ouest, identifiée comme l’un des territoires les plus affectés par la crise.

Ce projet va permettre d’apporter une aide à 21 171 personnes jusque-là non prises en charge. Dans le détail, ce sont plus de 7 000 enfants, dont près de 3 000 en état de malnutrition aiguë sévère (soit en danger de mort imminente) qui vont pouvoir bénéficier d’une prise en charge complète dans des structures adaptées – du dépistage à l’accompagnement nutritionnel, en passant par l’hospitalisation pour les cas les plus graves.

Guérir dans le temps

Parce que lutter contre la faim ne se résume pas qu’à de l’aide alimentaire, une partie des dons sera également utilisée pour apporter des soins psychologiques aux familles touchées par la malnutrition aiguë sévère. Plus de 5 000 personnes, adultes et enfants, vont bénéficier de ces activités.

Les enfants malnutris souffrent en effet de traumatismes qui ne leur permettent plus de répondre aux stimulations de leurs mères. Celles-ci risquent alors de leur porter moins d’attention et de s’en détourner. En renforçant la relation du parent avec son enfant malade, nous favorisons leurs chances de guérison dans le temps.

Afin de réduire les délais de traitement et les taux de rechute dans la malnutrition, ACF va également mettre en place des accès à de l’eau potable et des services d’hygiène dans les cinq nouvelles aires de santé. Près de 13 000 personnes, adultes et enfants, vont aussi bénéficier de kits d’hygiène et d’assainissement de l’eau, pour briser le cercle vicieux entre malnutrition et maladies infectieuses.

Enfin, face à l’indifférence générale sur le sort de cette partie du monde, nous tenions à vous remercier pour votre mobilisation incroyable.