GPA : un Français sur deux y serait favorable

Un sondage publié par Franceinfo laisse entendre que les Français seraient de plus en plus favorables à la PMA pour les couples de femmes ainsi qu'à la GPA.

Friends. (© NBC Television)

L’opinion publique semble de plus en plus se faire à l’idée de la PMA (procréation médicalement assistée). En 2018, 1 enfant sur 30 pourrait même être conçu ainsi. C’est du moins ce qu’annonçait le rapport annuel de l’Institut national d’études démographiques, publié le 4 juin dernier.

Ce mercredi 13 juin, Franceinfo a diffusé un sondage réalisé par Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions qui confirme cette tendance. On y lit que les mentalités seraient en train de changer. Une personne interrogée sur deux est par exemple partisane de la légalisation de la GPA (gestation pour autrui). Et l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, promesse de campagne d’Emmanuel Macron, est également de plus en plus acceptée.

Concernant la GPA, ce sont les femmes et les jeunes qui sont les plus favorables à sa légalisation dans l’Hexagone, à respectivement 52 % et 58 %. Et les plus réservés sur la question sont les plus âgés, puisque près de 60 % des personnes de plus de 60 ans s’y déclarent opposées.

Enfin, 44 % des interrogés se prononcent en faveur de la rémunération des mères porteuses, une pratique qui est souvent au centre du débat sociétal.