Simone Veil célébrée au Mémorial de la Shoah avant son inhumation au Panthéon

Aux grandes femmes la patrie reconnaissante !

© Marie-Lan Nguyen via Wikipedia CC

Le 30 juin dernier, Simone Veil décédait à l’âge de 89 ans, laissant derrière elle le précieux héritage de la loi dépénalisant l’avortement, qu’elle a porté lorsqu’elle était en charge du ministère de la Santé, en 1975.

Lors de ses obsèques nationales aux Invalides, cinq jours après son décès, le président de la République Emmanuel Macron avait annoncé qu’elle ferait son entrée aux côtés de son époux, Antoine Veil, au Panthéon. Le chef d’État avait alors qualifié d'"éclaireur à la dent dure face aux puissants" celle qui fut la première femme présidente du Parlement européen.

L’inhumation aura lieu dimanche 1er juillet et la visite du monument sera exceptionnellement gratuite jusqu’au 8 juillet. Mais en premier lieu, la crypte du Mémorial de la Shoah est ouverte au public de 10 heures à 18 heures le vendredi 29 et samedi 30 juin, où le cercueil de l’ancienne académicienne est exposé pour lui rendre un dernier hommage.

Rescapée du camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau, Simone Veil participait activement au travail de mémoire sur l’extermination des Juifs, notamment à travers la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, qu’elle dirigea de 2000 à 2007 et dont elle fut présidente d’honneur jusqu’à sa mort.

Simone Veil sera la cinquième femme à faire son entrée au Panthéon dimanche. Elle s’apprête à rejoindre Sophie Berthelot, Marie Curie, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz, bien seules face aux 72 hommes qui reposent déjà sous la Montagne Sainte-Geneviève.