La cofondatrice des Femen Oksana Chatchko s’est suicidée à Paris

Pour les FEMEN, Oksana Chatchko est entrée "dans l’histoire du féminisme".

Mardi 24 juillet, Oksana Chatchko est décédée à son domicile parisien. La jeune femme, cofondatrice et ancienne membre des FEMEN, était âgée de 31 ans. La militante était exilée en France depuis 2013. Selon une autre cofondatrice du mouvement, Anna Goutsol, la jeune femme, devenue artiste peintre, aurait laissé une lettre de suicide à ses amis.

Oksana Chatchko avait participé à de multiples actions coup de poing aux côtés des militantes FEMEN, notamment en protestant contre l’arrestation de l’opposant politique russe Alexeï Navalny en 2013 ou en manifestant seins nus à Kiev en 2008.

Le collectif féministe FEMEN, créé il y a dix ans par quatre jeunes femmes dont Oksana Chatchko, a publié un message dans lequel il qualifie la jeune militante d'"une des femmes les plus remarquables de notre époque, une des plus grandes combattantes ayant lutté durement contre les injustices." Puis a ajouté : "Nous avons survécu à la forêt biélorusse ensemble, après avoir été torturées." Et de conclure :

"Oksana nous a quittées mais elle est ici et partout. Elle est en chacune de nous qui s’est tenue à ses côtés, elle est en FEMEN qu’elle a cofondé. Elle est dans sa peinture à travers laquelle elle exprimait ses talents artistiques.

Elle est dans l’histoire du féminisme."

L’activiste emblématique des FEMEN, Inna Shevchenko, a qualifié ce décès d'"immense tragédie". Cette dernière a partagé le communiqué officiel, expliquant à l’adresse des journalistes qu’elle ne ferait aucun commentaire supplémentaire.