Le Royaume-Uni va bientôt autoriser le cannabis thérapeutique

"Rendre le cannabis thérapeutique disponible sur ordonnance va améliorer la vie des patients qui souffrent actuellement en silence", a déclaré le ministre l’Intérieur britannique, Sajid Javid.

Le ministre de l’Intérieur britannique, Sajid Javid, a annoncé ce jeudi 26 juillet que la prescription de cannabis thérapeutique sera autorisée cet automne au Royaume-Uni.

"Cela aidera les patients avec des besoins médicaux spécifiques mais cela ne constitue en aucun cas un premier pas vers la légalisation du cannabis à usage récréatif", a précisé le ministre dans un communiqué.

Cette annonce arrive un mois après que le cas de deux enfants soignant leur épilepsie avec de l’huile de cannabis a fait scandale dans les médias britanniques. Cet exemple a rappelé que beaucoup de malades se soignent déjà illégalement avec des produits dérivés du cannabis.

Après avoir demandé l’avis de deux groupes d’experts indépendants, le ministre s’est donc enfin décidé à rendre le cannabis thérapeutique disponible sur ordonnance. "Rendre le cannabis thérapeutique disponible sur ordonnance va améliorer la vie des patients qui souffrent actuellement en silence. Il n’y a rien de plus difficile que de voir ses proches souffrir, c’est pourquoi j’ai pris cette décision", s’est justifié le ministre sur Twitter.

Le Département des soins de santé et sociaux (DHSC) et l’Agence de réglementation des médicaments et produits de santé (MHRA) vont "définir clairement ce qui constitue un médicament dérivé du cannabis", a indiqué le ministère de la Santé.

Cette décision du gouvernement conservateur britannique est largement saluée par les chercheurs. Elle aura un impact considérable sur la médecine, facilitant le développement de médicaments "plus sûrs et plus efficaces" d’après le docteur Tom Freeman, chercheur au King’s College de Londres. Plusieurs autres pays européens ont déjà légalisé le cannabis thérapeutique, comme l’Allemagne, l’Autriche, la Finlande ou l’Italie.

Konbini news avec l’AFP