L’interdiction des portables dans les écoles et collèges ne s’appliquera qu’aux élèves

Il était question un temps d’étendre cette interdiction aux enseignants, pour des questions d’exemplarité. Finalement, ce ne sera pas le cas.

(© Paramount Pictures)

On vous avait déjà dit qu’on ne comprenait pas très bien l’intérêt de relégiférer sur une interdiction qui figurait déjà dans la loi (article L511-5 du code de l’éducation). Qu’à cela ne tienne, les députés, pourtant débordés, ont jugé bon d’enfoncer le clou. Ils viennent donc de voter l’interdiction des téléphones portables dans les écoles et collèges, ce jeudi 7 juin.

Les députés de la majorité souhaitaient étendre cette restriction à "l’ensemble de la communauté éducative" pour donner l’exemple, et donc aussi aux enseignants. Faute de consensus, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a tranché en séance :

"Il est important de faire une distinction entre les règles qui s’appliquent aux élèves et celles qui s’appliquent aux adultes."

Si l’étude de ce texte a occupé les députés toute la matinée, il a été adopté à la main levée en première lecture, comme le rapporte le Huffington Post. À noter que tous les groupes d’opposition sont montés au créneau pour descendre ce texte qui à leurs yeux "enfonce des portes ouvertes".

Comme l’avait annoncé Jean-Michel Blanquer en mars dernier, cette règle devrait entrer en vigueur dès la rentrée de septembre. Reste à savoir comment la faire respecter…