Nicolas Hulot à nouveau n° 1 du classement des personnalités politiques préférées des Français

Démissionner est certainement la meilleure chose qu’il ait faite pour son image.

Selon un adage bien connu, "on ne se rend compte de l’importance d’une chose que lorsqu’on la perd." Le retour en grâce de Nicolas Hulot dans le cœur des Français en fait une nouvelle fois la démonstration.

La semaine dernière, celui qui était encore ministre de la Transition écologique et solidaire claquait avec émotion la porte de son ministère, causant stupeur, soulagement et bien d’autres réactions.

Au terme de quinze mois difficiles durant lesquels l’inaction du ministre a souvent été critiquée, son image s’était un peu écornée. C’était sans compter sur sa démission plus ou moins inattendue.

Selon un sondage réalisé par Elabe pour Les Échos et Radio Classique et publié jeudi 6 septembre, l’ancien journaliste a officiellement fait son grand retour à la première place du classement des personnalités préférées des Français – "loin devant Alain Juppé, qu’il devance de 13 points", juge bon de préciser le quotidien d’information économique.

Sa cote de popularité a fait un bond de 11 points. Il est désormais à 53 % d’opinions favorables, soit "son meilleur score depuis juillet 2017, deux mois après sa prise de fonctions", ajoute Elabe.

La tâche s’annonce difficile pour son successeur François de Rugy, écolo "mal-aimé", ancien président de l’Assemblée nationale accusé notamment d’avoir profité d’un hémicycle à moitié vide pour faire voter l’amendement sur le glyphosate.

La démission de Nicolas Hulot n’aura donc peut-être pas été vaine. En reprenant son poste d’opposant politique, il a bien l’intention de ne plus faire de concessions en matière d’environnement. "Je m’éloigne mais je ne vous abandonne pas…" a-t-il déclaré mardi 4 septembre au micro de BFMTV.

Affaire à suivre.