"Comment peut-on sortir des conneries pareilles ?" : Buzyn sèchement recadrée par Macron

Et c’est un carton rouge pour Agnès Buzyn.

Lors de son passage sur LCI le 4 juillet dernier, Agnès Buzyn avait lancé une phrase qui a mis le feu aux poudres, égratignant la communication du gouvernement. Interrogée sur l’annonce du Plan pauvreté, la ministre de la Santé et des Solidarités avait laissé entendre que la Coupe du monde pourrait être une priorité : "Ça dépend aussi peut-être des matchs de l’équipe de France", avait-elle déclaré avant de poursuivre :

"Normalement, ce plan devrait être présenté autour du 10 juillet, mais nous verrons si l’équipe de France est en finale ou pas. Il est très attendu, on en a besoin. Il y a une partie de la population qui est exclue de la société, avec une très grande difficulté pour y revenir."

Une déclaration qui en a irrité plus d’un, beaucoup reprochant déjà à Emmanuel Macron de se rendre en Russie pour assister aux matchs de demi-finale et de finale. Il faut dire que ça fait tache de faire passer le foot avant la politique.

Cette sortie n’aurait donc pas plu au chef d’État : selon Le Canard enchaîné, il serait rentré dans une vive colère. La ministre se serait également sentie mal quand, devant le Premier ministre, on lui aurait rapporté ces propos du président :

"Comment peut-on mêler le foot et le plan ? Comment peut-on sortir des conneries pareilles ? C’est n’importe quoi !

Non seulement, ils n’ont pas fait leur boulot, mais ils me font porter le chapeau ! Mais ils sont dingues."

Toujours selon le palmipède, lors du Conseil des ministres qui a suivi, Emmanuel Macron se serait quelque peu apaisé et aurait déclaré : "Le report du plan n’est pas un sujet. L’important n’est pas la date de l’annonce mais celle de l’entrée en vigueur des mesures, au début de l’année prochaine."