Plusieurs villes américaines prêtes à payer pour attirer des jeunes salariés

Tandis qu’à Roubaix, on propose des maisons à 1 euro pour redynamiser les quartiers, aux États-Unis, on paye les gens pour qu’ils viennent travailler dans les régions désertées.

(© The Social Network)

Pour attirer les personnes en âge de travailler et faire face au vieillissement de la population, plusieurs villes des États-Unis n’hésitent pas à mettre la main au portefeuille. C’est le constat établi par Le Monde ce lundi 25 juin, qui rappelle que le taux de chômage américain est tombé à 3,8 % de la population active, "le chiffre le plus bas depuis dix-huit ans".

En effet, plusieurs municipalités sont désertées, à l’instar du Midwest, où le nombre de créations d’emploi est supérieur au nombre de chômeurs. Santé, éducation, loisirs ou encore construction : les domaines qui recrutent sont divers et pour faire venir les jeunes talents, certaines sont prêtes à payer.

Le comté de Saint-Clair dans le Michigan se propose de rembourser 15 000 dollars de l’emprunt étudiant d’un nouveau salarié. Et même chose dans l’Indiana : en échange d’une promesse de rester cinq ans, 9 000 dollars sont mis à disposition pour rembourser un emprunt étudiant auxquels s’ajoutent 5 000 dollars pour se loger. Et les exemples comme ceux-ci sont nombreux.

L’Auvergne is the new Vermont

Mais certains vont encore plus loin. La ville de Marne, située dans le comté de Carroll dans l’Iowa, est allée jusqu’à mettre à disposition des "nouveaux venus un terrain pour construire leur maison", rappelle le quotidien.

Dans le Vermont, on propose carrément aux personnes susceptibles de venir travailler dans l’État des week-ends découverte ! L’initiative, proposée par le gouverneur Phil Scott, permet aux jeunes candidats d’être pris en charge du vendredi au lundi. Nuits d’hôtel, parcours touristique, visites avec des agents immobiliers… : rien n’est laissé au hasard pour les attirer au mieux à tout plaquer pour venir s’installer dans le Vermont. 250 000 dollars ont été mis sur la table pour l’occasion.

En France aussi, certaines régions sont prêtes à faire des efforts pour donner envie aux travailleurs d’y venir. En Auvergne par exemple, on se la joue à l’américaine : un projet nommé "New Deal" y a vu le jour. Il propose de payer le logement du salarié pendant sa période d’essai. Le slogan ? "On vous offre le loyer pour booster votre carrière !"


Les dernières videos de Konbini News