Pour financer sa restauration, l’Élysée va vendre des goodies

Qui n’a jamais rêvé d’une housse de couette aux motifs de la cour du palais de l’Élysée ?

Boules de Noël créées par les établissements Bruot. (capture d’écran de France 3)

On sait que vous en rêviez. Dès les 15 et 16 septembre prochains, n’hésitez plus, procurez-vous les délicieux mugs, parapluies et tabliers floqués "Élysée - Présidence de la République", dont la marque a été déposée à l’INPI (Institut national de la propriété intellectuelle) par Patrick Strzoda, le directeur de cabinet de l’Élysée. Ne vous bousculez pas, y en aura pour tout le monde !

Le but ? Financer la restauration du palais de l’Élysée. D’après le Huffington Post, l’opération pourrait coûter près de 100 millions d’euros sur sept ans, "soit 14 millions par an", stipule le site. Le 3 juin, un appel d’offres a été lancé pour mettre en place une stratégie commerciale, rapportent Les Échos, et une boutique en ligne devrait voir le jour après l’été.

La nouvelle n’a rien d’étonnant après l’annonce de la création du Loto du patrimoine, qui vise à permettre à l’État de restaurer des bâtiments historiques en péril. Il semblerait donc que les équipes du président aient trouvé un bon filon.

Elles ont sûrement eu cette idée en voyant le succès d’une petite entreprise située dans l’Ain l’année dernière. Cette dernière avait en effet créé des boules à neige à l’effigie d’Emmanuel Macron. Vendues 10 euros pièce, elles étaient parties comme des petits pains, aussi bien chez les partisans que chez les opposants du président : le carton a été tel qu’elles ont un moment été en rupture de stock.