Sylvie Tellier persiste et signe : les Miss ne sont pas près d’arrêter de défiler en maillot

C’est Geneviève qui ne va pas être contente.

Une fois n’est pas coutume, le monde du spectacle américain montre l’exemple. Mardi 5 juin dernier, le comité d’organisation de Miss America a annoncé que les participantes ne devront plus porter de bikini et de robe de soirée lors de la prochaine édition, qui se tiendra en septembre.

Les mentalités changent, les scandales concernant des Harvey Weinstein sont de moins en moins tus et le concours de beauté américain a décidé de prendre un tournant historique. Gretchen Carlson, Miss America 1989 et actuelle présidente du conseil d’administration de l’organisation américaine, a déclaré :

"Nous ne sommes plus un concours de beauté, mais une compétition. Nous n’allons pas vous juger sur votre physique, car nous nous intéressons à ce qui vous constitue. C’est un nouveau commencement."

Plutôt que de saisir la perche tendue par le comité d’organisation du concours d’outre-Atlantique, Sylvie Tellier, présidente du comité Miss France et Miss France 2002, s’est exprimée sur le sujet dans le Huffington Post :

"Pour reprendre les propos d’Eva Colas [Miss Corse 2017, ndlr], on peut défiler en maillot de bain et être féministe. On n’a jamais obligé une jeune femme à faire ce qu’elle ne voulait pas faire. Elles sont libres de choisir le maillot de bain ou la robe qu’elles veulent porter."

Les Français "attachés" à cette tradition ?

En France, la tradition du maillot de bain dans les concours Miss France est bien ancrée. En effet, elle existe depuis les débuts de la compétition dans les années 1920. Selon Sylvie Tellier, se séparer des bikinis ou des robes de soirée est une décision qui serait mal accueillie par le public :

"C’est un programme qui fédère et plaît beaucoup aux Français. Ils sont attachés à ces éléments, aux robes de princesse, notamment."

Pourtant, le concours Miss France fait chaque année l’objet de critiques sur la représentation des femmes, l’objectivation du corps féminin ou encore la promotion d’une certaine beauté standardisée. Plutôt que de saluer cette avancée, Sylvie Tellier préfère tacler les nouvelles conditions du concours américain :

"Ce n’est pas une révolution. Qu’est-ce qu’il se passe si une concurrente a envie de défiler en maillot de bain ?"

Il est vrai que Miss America ne ferme pas complètement la porte au défilé en maillot. Elle laisse seulement le choix à ses participantes en cessant de les obliger à porter un bikini et une robe de soirée. À voir combien d’entre elles choisiront le bikini le 9 septembre prochain…

via GIPHY