Les 13 jeunes coincés dans une grotte de Thaïlande vont devoir apprendre à plonger

C'est une des pistes envisagées par les sauveteurs pour les évacuer.

Les images des enfants prisonniers depuis près de dix jours dans la grotte de Tham Luang, en Thaïlande, sont un immense soulagement. Les sauveteurs étaient à la recherche des douze garçons, âgés de 11 à 16 ans, et de leur entraîneur de football, depuis le 23 juin dernier.

Dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 juillet, des plongeurs anglais ont fini par les retrouver, réfugiés sur un rebord émergé au fond de la grotte, tous sains et saufs, malgré les jours passés sans manger. Le calvaire de ces enfants est cependant loin d’être terminé.

Pour pouvoir être enfin libres, ils doivent parcourir les 4 kilomètres inondés par la montée des eaux — provoquée par la mousson —, qui les séparent de la sortie. Une des pistes envisagées par les sauveteurs consiste à apprendre aux enfants à plonger avec des masques et des bouteilles d’oxygène, comme le rapporte L’Obs. Selon le site de BFM TV, leur entraînement aurait même déjà commencé.

Selon les secouristes, il faudrait 6 heures à un plongeur expérimenté pour parcourir cette distance, le parcours étant très sinueux, avec des boyaux étroits et de larges portions totalement immergées. Pour les préparer, l’équivalent de quatre mois de nourriture et des médicaments vont être descendus dans la grotte.

Dix jours dans le noir sans manger

Le groupe a survécu en buvant uniquement l’eau qui ruisselait sur les parois de la grotte. Il leur faudra donc attendre avant de pouvoir s’alimenter à nouveau normalement. Leur vision pourrait être altérée, après avoir été plongés dans la pénombre pendant plusieurs jours. Les secours s’inquiètent également de leurs capacités pulmonaires, l’environnement dans lequel ils sont restés prisonniers étant très humide.

Impossible, enfin, de savoir s’ils peuvent nager, comme le souligne L’Obs, beaucoup de Thaïlandais n’ayant jamais appris. La tâche s’annonce donc compliquée.

Ce mercredi 4 juillet, les 12 enfants et leur entraîneur ont été examinés par un médecin plongeur, qui a confirmé qu’ils étaient en bonne santé. Des examens complémentaires sont toutefois nécessaires pour déterminer la capacité de chacun à effectuer le trajet retour. La durée de l’évacuation pourrait prendre quelques semaines, voire plusieurs mois.

En parallèle, les secours essaient de pomper l’eau pour rendre la sortie moins difficile. Plus d’un millier de personnes sont mobilisées pour venir au secours des "13." Les sauveteurs tentent également de trouver un puits, afin de pénétrer dans la grotte par la verticale. À ce jour, aucune des cavités repérées par les équipes de secours ne semble connectée à l’endroit où sont prisonniers les enfants.