Un plateau de la BBC uniquement composé de femmes fait polémique au Royaume-Uni

"C’est une blague ???? Que des femmes…", s’est notamment insurgé un internaute.

Le 4 septembre dernier, étaient présentes sur l’émission de la BBC Politics Live pour débattre aux côtés de l’animatrice Jo Coburn : les politiques Amber Rudd, Emily Thornberry, l’experte Laura Kuenssberg ainsi que les journalistes Camilla Tominey et Anushka Asthana. Six femmes et pas un seul homme, donc.

Toute l’année, les panels exclusivement masculins sont monnaie courante et passent inaperçus. Pourtant, ce plateau a provoqué de nombreuses réactions négatives. Les commentaires indignés n’ont pas tardé à se multiplier sur les réseaux sociaux. Une petite compilation a été faite :

"Je prends vraiment beaucoup de plaisir à voir la furie pure des hommes qui découvrent tout d’un coup qu’ils s’intéressent à la représentation équitable des genres dans les panels télévisés."

Parmi eux, des messages comme ceux-ci : "Pourquoi n’y a-t-il aucun homme sur le plateau ? On ne compte plus maintenant ?", "C’est une blague ???? Que des femmes…" ou encore "Oh non ! Mon pire cauchemar devient réel." Beaucoup d’internautes ont également fait référence à l’émission télévisée Loose Women, composée uniquement de femmes qui parlent de sujets ludiques. Dans l’ensemble, personne n’a retenu ce qui avait été dit sur le fond des interventions, uniquement le genre de celles qui les ont prononcées.

"Si vous avez un problème avec ça, vous avez un problème"

Le responsable de l’émission, Rob Burley, a tenu à remettre les pendules à l’heure. Sur Twitter, il a assuré qu'il ne s'agissait pas d'une configuration pensée à l'avance.

"Je n’ai absolument aucune honte concernant ce panel exclusivement féminin. Aucune. On a invité des personnes qui ont dit oui et on s’est rendu compte ensuite que la programmation était exclusivement féminine. Si vous avez un problème avec ça, vous avez un problème"

Puis, interrogé par France Info, il a déclaré : “Cela s’est produit parce qu’on a cherché les personnes les plus pertinentes et qui étaient disponibles pour venir dans l’émission.” avant d’ajouter : “nous avons beaucoup de travail en tant que société, si on ne veut plus avoir cette attitude sexiste de dire aux femmes ce qu’elles ont le droit de faire ou ne pas faire.”

Jo Coburn, la présentatrice de l’émission, s’est quant à elle félicitée : "Je suis fière, fière de faire une émission pareille alors que ce n’était pas notre intention".

En France, dans son dernier rapport, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a observé que, toutes chaînes confondues, la présence des expertes s’élève à 33 %. Il soulignait également une sous-représentation des femmes aux heures de forte audience. France Télévisions s’est pour sa part engagée à se fixer pour objectif la parité : “augmenter de cinq points par an la part des femmes expertes sollicitées sur ses antennes, jusqu’à atteindre la parité en 2020”.