Une église américaine met Jésus et sa famille en cage pour protester contre la politique migratoire de Trump

Face à la politique migratoire américaine, qui sépare les familles entrées illégalement aux États-Unis, une église déclare que "toutes les familles sont saintes".

 

 

Pour le seul mois de mai, 658 enfants ont été séparés de leur famille à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Des images d’enfants mis en cage ont circulé et choqué le monde entier, forçant le président américain à prendre la parole. Si certains ont depuis retrouvé leurs parents, beaucoup sont toujours séparés de leurs proches.

Pour protester contre la politique d’immigration de Donald Trump, une église d’Indianapolis, dans l’état républicain de l’Indiana, a décidé mardi 3 juillet de mettre symboliquement en cage Jésus, Joseph et Marie sur le parvis de l’église. Pour compléter la mise en scène, une banderole a été étendue. Il y est inscrit le message suivant : "Toutes les familles sont saintes."

L’église a publié un communiqué pour expliquer son initiative. Son but est d'"attirer l’attention sur les atrocités humanitaires des politiques d’immigration 'tolérance zéro' [des États-Unis], aux frontières et ici à Indianapolis", comme l’a écrit Stephen Clarsen, doyen et pasteur de la Christ Church Cathedral.

"Nous ne resterons pas sans rien faire"

"Nous ne devons pas être divisés par la race, la langue ou la culture, et nous devons faire attention à nos voisins — car chaque famille est sacrée", écrit le pasteur avant de poursuivre : "Nous ne resterons pas sans rien faire alors que des enfants sont enlevés à leurs parents." Et d’ajouter : "Les gens de bonne volonté et de foi ne peuvent pas laisser ça continuer."

Stephen Clarsen a ensuite fait un rapprochement avec l’histoire de la Bible, sur laquelle le président des États-Unis a prêté serment lors de son investiture, pour lui rappeler les valeurs auxquelles il est censé croire :

"L’Écriture Sainte est très claire sur la manière dont on doit traiter les gens qui tentent de trouver la sécurité pour leurs familles — on doit faire preuve de miséricorde et les accueillir. Jésus, Marie et Joseph étaient sans domicile et ont fui le danger pour trouver l’asile."

Interrogé par ABC, Stephen Clarsen a déclaré : "Je crois que notre foi nous dit comment être. Nous sommes en train de nous détourner des valeurs qui devraient nous guider." L’acteur américain de Star Trek, George Takei, a soutenu et félicité l’initiative en postant le message suivant : "Un message incroyablement puissant, mes amis."