Au Venezuela, le prix du café a augmenté de 43 000 % en deux ans

La devise nationale est en chute libre : pour un café, il faut débourser un million de bolivars.

Au Venezuela, un café coûte les yeux de la tête. Il y a encore deux ans, si quelqu’un voulait se faire un shoot de caféine pour se réveiller, il devait dépenser 450 bolivars. Aujourd’hui, il lui faudrait s’acquitter de la modique somme d’un million de bolivars, c’est-à-dire 2 222 fois plus qu’auparavant, comme le souligne BFM TV.

Cette somme représente l’équivalent d’un cinquième du salaire moyen vénézuélien, pointe du doigt The Week, alors que le pays connaît depuis plusieurs mois une chute importante de son économie.

L’indice Bloomberg, surnommé "Cafe con Leche", a étudié le prix du café depuis 2016, et a permis d’observer une inflation de 43 000 % depuis cette date. D’après les graphiques, si les prix continuent à augmenter à ce rythme, "l’inflation pourrait atteindre 482 153 % d’ici un an".

En décembre dernier, pour faire face à la crise et sauver son économie, le Venezuela s’était lancé dans la cryptomonnaie en créant sa propre devise : le petro. Avec cette initiative, Nicolas Maduro espérait lever plus de 6 milliards de dollars.