Pour Vladimir Poutine, l'ex-agent double Sergueï Skripal est un "salaud"

"Purement et simplement", a-t-il ajouté.

© Photo by Mikhail Svetlov/Getty Image

Mercredi 3 octobre, le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine était présent lors d'un forum sur l’énergie à Moscou. Questionné au sujet de l’agent double russe Sergueï Skripal, il a dénoncé "toute une campagne de presse qui a été montée autour de ça". Pour le chef d’État russe, "ce n’est qu’un espion, un traître à la patrie, [...] un salaud, purement et simplement" :

"Ce Skripal n’est qu’un traître. Il a été pris et puni, il a passé 5 ans en prison. Nous l’avons libéré, il est parti [en Grande-Bretagne] et continuait de collaborer et de conseiller les services secrets. Et alors ?"

L’empoisonnement le 4 mars dernier de l’ex-espion Sergueï Skripal et de sa fille de 33 ans, Youlia, avait mis à mal les relations diplomatiques entre la Russie et le Royaume-Uni et continue de le faire. Retrouvés inconscients sur un banc de Salisbury, en Angleterre, après avoir été empoisonnés avec un agent neurotoxique, ils avaient été hospitalisés dans un "état grave".

Depuis le début, les Russes répètent la même chose, à savoir que "la Russie n’a jamais rien eu et n’a rien à voir avec cette affaire". Or les auteurs de l’empoisonnement ont été identifiés par les autorités de Grande-Bretagne comme étant membres des renseignements russes, Alexander Petrov et Ruslan Boshirov. Un mandat d’arrêt a été lancé à leur encontre le 5 septembre dernier.

Pour le média britannique Bellingcat, il s’agirait de noms d’emprunt. Ce mercredi, Vladimir Poutine a déclaré à propos de l’emballement médiatique : "Parfois, je regarde ce qu’il se passe autour de cette affaire, et je suis effaré."