Quand Chimamanda Ngozi Adichie interpelle Hillary Clinton sur son rôle "d’épouse" dans sa bio Twitter

L’écrivaine nigériane a interrogé l’ancienne candidate démocrate sur ce détail qui la chiffonnait.

(Chris Boland/www.christopherinessex.co.uk/CC, © Gage Skidmore/Flickr/CC)

À l’occasion du festival littéraire PEN World Voices, Chimamanda Ngozi Adichie a interviewé Hillary Clinton. Les deux femmes aux parcours exceptionnels ont parlé de féminisme, de la carrière de la politicienne et des États-Unis d’aujourd’hui.

L’autrice en a profité pour interroger l’ancienne candidate sur un détail qui la chiffonnait : pourquoi, malgré son impressionnant CV, sa biographie Twitter la présentait d’abord comme "épouse" ?

(capture d’écran du compte Twitter d’Hillary Clinton)

Chimamanda Ngozi Adichie a indiqué (1 h 30 min 35 s dans la vidéo que vous trouverez à la fin de l’article) :

"Sur votre compte Twitter, le premier mot qui vous décrit est 'épouse'. Ensuite, je crois que c’est 'mère', puis 'grand-mère'. Quand j’ai vu ça, je dois vous confier que ça m’a un peu irritée.

Puis, j’ai regardé le compte Twitter de votre mari, et le premier mot de sa biographie n’était pas le mot 'époux'."

La romancière a ainsi cherché à savoir si c’était elle qui avait fait le choix de se définir d’abord par rapport à son mari. Ce à quoi Hillary Clinton a répondu, en riant : "C’est vrai que présenté ainsi, ça me pousse à la modifier !"

Certains internautes se sont émus que l’écrivaine puisse critiquer l’ancienne candidate à la présidentielle sur ce sujet et toucher un point visiblement sensible.

"Obama a tout réussi et se présente pourtant toujours comme époux dans sa bio… Quel est donc le problème avec Hillary qui se définit comme épouse dans sa bio ? En quoi cela regarde-t-il Chimamanda ? Va mettre ton énergie négative ailleurs !"

Il est vrai qu’Hillary Clinton, véritable icône, n’a nullement besoin de se définir par ce biais et que les célèbres déboires du couple lorsque son mari était président peuvent expliquer l’irritation de Chimamanda Ngozi Adichie.

De son côté, la politicienne a réaffirmé la possibilité pour les femmes de combiner réussites professionnelle et personnelle, assumant le choix de mettre en avant cette facette de sa vie.

Vous pouvez regarder la totalité de l’interview ci-dessous (à partir de 58 min 52 s) :

Traduit de l’anglais

Evil dictator of taste