La mairie de Paris va verbaliser les trottinettes électriques circulant sur les trottoirs

Afin "d'éviter une occupation chaotique des rues et des trottoirs".

(© Robyn Beck/AFP)

Elles continuent de défrayer la chronique. Les trottinettes électriques en libre service, autant moquées que plébiscitées, sèment la zizanie sur les routes et surtout sur les trottoirs.

Alors que le gouvernement a annoncé il y a quelques semaines vouloir s'attaquer au problème, la mairie de Paris a présenté son plan pour réguler leur utilisation dans la capitale, comme le rapporte dans le détail BFMTV.

Si les mesures présentées mardi 6 novembre par la mairie ont vocation à "encadrer les mobilités innovantes en free floating", ce sont bien les trottinettes qui sont dans le collimateur. Pour rappel le free floating désigne les véhicules en libre-service : les trottinettes, comme les scooters ou les vélos. 

Ce plan qui vise à "assurer la sécurité des Parisiennes et des Parisiens" veut en finir avec "une occupation chaotique des rues et des trottoirs", ce qui laisse peu de place au doute.

Amende et fourrière

Parmi les mesures phares présentées par la mairie se trouve la possibilité de "verbaliser les usagers de trottinettes circulant sur le trottoir et perturbant la circulation des piétons"Le Figaro évoque la somme de 135 euros, ce qui correspond au montant d'une amende pour stationnement très gênant.

De manière générale, la place d'une trottinette électrique n'étant pas sur un trottoir, elles pourront être emmenées à la fourrière si elles empêchent les piétons de circuler. 

La mairie envisage également de créer des emplacements dédiés à leurs stationnements. Des tests sont faits en ce sens dans les 2e et 4e arrondissements de la capitale. Un large plan de communication visant à sensibiliser les usagers sur le port du casque, la prudence et le respect du code de la route devrait également voir le jour. 

Enfin, l'idée d'une charte signée par tous les prestataires est à l'étude. Pour rappel, en France, 5 personnes sont mortes et 284 personnes ont été blessées dans des accidents de trottinettes et de rollers en 2017, ce qui représente une hausse de 23 % par rapport à 2016.