Les trottinettes électriques vont bientôt devoir se plier au code de la route

Trop, c’est trop !

Elles sont partout. Elles ont envahi les routes et les esplanades des grandes villes : les trottinettes électriques. Un succès qui n’est pas sans danger.

Face à l’augmentation du nombre d’accidents, le gouvernement a décidé d’agir. Prise à partie mardi 23 octobre lors des questions au gouvernement, la ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, a déclaré que le gouvernement allait créer une "nouvelle catégorie de véhicules dans le code de la route", dans le cadre de sa loi d’orientation des mobilités.

"Ces engins pourront circuler sur les pistes ou sur les bandes cyclables ou sur les zones à 30 km/h mais leur place n’est pas sur les trottoirs où la sécurité des piétons doit être assurée", a-t-elle ajouté devant les députés, avant de préciser que ces dispositions pourront être adaptées par les élus locaux en fonction des réalités de leur territoire.

Actuellement, et faute de réglementation, les trottinettes électriques circulent partout : trottoirs, pistes cyclables, routes… ce qui provoque de plus en plus d’accidents.

Selon le ministère de l’Intérieur, en 2017, cinq personnes sont mortes et 284 personnes ont été blessées dans des accidents de trottinettes et de rollers, ce qui représente une hausse de 23 % par rapport à 2016 comme le rapporte France info.

Aux États-Unis aussi les hôpitaux accueillent de plus en plus de victimes d’accidents de trottinettes électriques. Certaines bécanes peuvent en effet monter jusqu’à 50 km/h.

On comprend que ça en agace certains de voir des adultes perchés sur des deux roues conçus pour les enfants. Il faut donc bien garder en tête que d’une part c’est écolo, et que d’autre part leur utilisation devrait être prochainement limitée aux pistes cyclables. Ouf.