Accessibilité : "Dans ma rue, je peux rentrer dans une boutique sur dix"

"Pour moi, la France n’est pas un pays accessible. […] L’accessibilité, c’est une affaire de mentalités et de prise de conscience de la société."

Solenn a 23 ans. Hémiplégique depuis deux ans, la jeune femme est en fauteuil électrique et regrette de ne pas pouvoir mener une vie comme tout le monde. "Je ne peux pas prendre le métro, dans ma rue, je peux rentrer dans un magasin sur dix, je dois attendre ma nourriture à emporter à l’extérieur du restaurant", explique-t-elle. La jeune femme a même été contrainte de rater un mois et demi d’université car ses cours étaient situés au septième étage.

Habituée à écrire ce qu’elle traverse sur son blog Wheel love life, Solenn a cette fois accepté de nous parler, face caméra, de sa vie quotidienne et des défis de l’accessibilité que la France, très en retard sur beaucoup de pays, doit rapidement relever. "Le moindre ressaut, la moindre marche de 6 cm, c’est un obstacle infranchissable", nous explique-t-elle.