"Il n’y a pas de problème avec Parcoursup"

"Fait-on plus confiance à un algorithme qu’à la réelle motivation des élèves ?", "Je suis 1 200e sur liste d’attente, j’ai quand même une chance ?", "À quoi ça sert d’aller passer mon bac si je n’ai que des refus ?" ou encore "Ma solution est-elle de m’endetter et aller dans le privé ?"

Mercredi 23 mai, après les premiers résultats de Parcoursup, on a lancé un appel à témoins à des lycéens. On a ensuite sélectionné leurs questions, et on les a adressées à Frédérique Vidal, ministre chargée de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, à l’initiative de la réforme. Voici ses réponses :