"Le viol est un crime et il doit rester un crime"

"Cet article 2 est l’article de la honte, il met en danger les enfants."

"Monsieur le président, vous ne pouvez pas faire du viol un délit", lundi 14 mai, 250 personnalités – dont Karin Viard ou Caroline de Haas – signent une pétition pour retirer l’article 2 du projet de loi Schiappa contre les violences sexistes et sexuelles, qui était examiné hier et mardi 15 mai en première lecture à l’Assemblée nationale.

Baptisée "#LeViolestUnCrime : retirez l’article 2 !", la pétition a récolté plusieurs dizaines de milliers de signatures en quelques heures. Les signataires craignent que cet article de loi pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles "ouvre la porte à une correctionnalisation massive des viols sur mineurs". Madeline Da Silva, militante féministe et des droits de l’enfant dans le Groupe F, et cosignataire de la tribune nous explique pourquoi.