Vidéo : "On a été obligés de s'humilier à mendier"

"On a connu l'humiliation, le rejet, le racisme."

Après que le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, a annoncé vouloir recenser les Roms pour les expulser, Anina Ciuciu, élève-avocate et militante de l'association La Voix des Roms, du Mouvement du 16 mai, de l'ASET93 ainsi que de l'Obsevatoire de la Fraternité du 93, a tenu à prendre la parole. "C'est vraiment le fascisme qui avance à visage découvert", déplore-t-elle.

La jeune femme milite aujourd'hui pour déconstruire les clichés sur les Roms et s'est portée candidate à l'élection sénatoriale de 2017 pour porter des combats de l'accès aux droits, à la justice, à l'éducation et à la dignité pour les personnes exclues de la société. Elle nous raconte son enfance dans les bidonvilles et évoque "l'humiliation extrême" de la mendicité, qu'elle a vécue jusqu'à ce qu'une maîtresse d'école lui permette d'être scolarisée.