"On ne devrait pas considérer que les femmes sont consentantes par défaut"

"Il y a 80 000 femmes victimes de viol chaque année. 80 % des victimes de viol connaissent leur agresseur."

Fessée, tirage de cheveux ou encore sodomie : pour Noémie Renard, "quand on veut procéder à ces actes, il faut d’abord être sûr que la personne soit d’accord". Hugo Clément a rencontré Noémie Renard, auteur du livre En finir avec la culture du viol (éd. Les Petits Matins), qui explique ce qu’elle appelle les "mythes sur le viol", "des idées généralement fausses mais assez répandues et qui permettent de justifier les violences sexuelles" :