Parcoursup : "On a l’impression que c’est une loterie"

"Madame la ministre avait dit que les lycéens auraient le dernier mot, mais là franchement, le dernier mot, je ne le vois pas."

Emma Levy est en terminale dans un lycée de banlieue parisienne. Elle s’apprête à passer un bac franco-espagnol, n’a pas moins de 17 de moyenne, et est engagée dans la vie lycéenne. Malgré un très bon dossier donc, la jeune fille s’est vue refuser la grosse majorité de ses vœux. Pour le reste, elle a été placée sur des listes d’attente "interminables et incompréhensibles". Elle nous parle de son expérience de Parcoursup et rappelle : "L’enseignement doit rester un droit, pas un privilège."