La Tunisie emprisonne ses homosexuels

En Tunisie, l’homosexualité est interdite et punie par la prison. Les gays et les lesbiennes risquent jusqu’à 3 ans d’enfermement. En 2017, 71 homosexuels ont été emprisonnés, et la plupart subissent aussi des violences de la part de la police ou de leur famille.

Hugo Clément et Clément Brelet sont allés à Tunis pour rencontrer les victimes de cette loi homophobe et ceux qui essayent de les défendre :