Vidéo : Laurence Rossignol veut supprimer la clause de conscience pour l’IVG

"Un pouvoir médical continue d’exercer son contrôle sur le corps des femmes."

Aujourd’hui en France, un médecin peut refuser de pratiquer une interruption volontaire de grossesse au nom de la clause de conscience fixée par la loi Veil en 1975.

Pour l’ancienne ministre des Droits des femmes et aujourd’hui sénatrice PS de l’Oise, Laurence Rossignol, il est grand temps de l’abolir. Elle nous explique pourquoi.